Rejoignez Sud Education ou Sud Recherche EPST !

Accueil > Les fenêtres plein sud > Vendredi 3 avril 2015 : Stop TAFTA

Vendredi 3 avril 2015 : Stop TAFTA

vendredi 27 mars 2015

Le TAFTA (Trans-Atlantic Free Trade Agreement) ou grand marché transatlantique est un accord de libre-échange et d’investissement négocié dans le plus grand secret par l’Union européenne et les États-Unis. S’il est adopté, il consacrera la domination des multinationales sur nos sociétés, au détriment des citoyens et de la démocratie. Sous couvert d’une hypothétique relance de la croissance, ce projet d’accord s’attaque aux normes sociales, financières, sanitaires, culturelles, environnementales et menace de mettre en péril ce qui rend nos sociétés encore vivables.
Journée mondiale d’action - 18 avril 2015.
Les peuples et la planète avant les profits !

STOPPER TAFTA, POURQUOI ?
SÉCURITÉ ALIMENTAIRE : Nos normes plus strictes que les normes américaines ou internationales (niveaux de pesticides, contamination bactérienne, additifs toxiques, OGM, hormones, etc.), pourraient être condamnées comme « barrières commerciales illégales ».
GAZ DE SCHISTE : La fracturation hydraulique pourrait devenir un droit pour les sociétés pétrolières qui pourraient exiger des dommages et intérêts auprès des nations qui s’y opposent.
EMPLOI : Les entreprises souhaitant délocaliser dans les états concernés par le projet TAFTA où les salaires sont inférieurs, seraient protégées. L’Inspection et le code du travail devenant illégaux, plus de préavis de licenciement. Pôle emploi devrait être privatisé ou serait attaqué en justice par les sociétés d’intérim pour concurrence déloyale. Les conséquences du TAFTA sur le taux de chômage en Europe ne seraient que néfastes.
SANTÉ & RETRAITES : Les médicaments pourraient être brevetés plus longtemps, les groupes pharmaceutiques pourraient bloquer la distribution des génériques. Les services d’urgence pourraient être privatisés. Les Assurances privées pourraient attaquer en justice les CPAM pour concurrence déloyale. Les retraites par répartition pourraient être démantelées, les compagnies d’assurances se substitueraient aux CRAM,ARRCO, AGIRC…
EAU & ÉNERGIE : Ces biens seraient privatisables. Toute municipalité s’y opposant pourrait être accusée d’entrave à la liberté de commerce, idem pour l’énergie, qu’elle soit fossile, nucléaire ou renouvelable. La sécurité nucléaire serait réduite. Le prix du gaz et du kW seraient libres.
SERVICES PUBLICS : Le TAFTA limiterait le pouvoir des États à réglementer les services publics tels que : services à la personne, transports routiers, ferroviaires, etc. et réduiraient les principes d’accès universel et large à ces besoins essentiels.
ENSEIGNEMENT : Les universités privées pourraient attaquer en justice l’Education Nationale pour concurrence déloyale. De la maternelle au doctorat, les sociétés privées contesteraient aux écoles, cantines scolaires et resto U, toutes subventions municipales, régionales ou nationales.

Liens écrits :
https://www.collectifstoptafta.org
https://stoptafta.wordpress.com/

Liens audio
https://france.attac.org/actus-et-medias/les-videos/article/les-dangers-du-traite
https://france.attac.org/actus-et-medias/les-videos/article/tafta-ta-gueule-a-la-recre
https://france.attac.org/actus-et-medias/les-videos/article/traversee-a-haut-risque-a-bord-du

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.