Rejoignez Sud Education ou Sud Recherche EPST !

Accueil > Infos UPS et ailleurs > Idex > Encore et toujours ! Non aux Idex, non à UNITI à Toulouse !!

Encore et toujours ! Non aux Idex, non à UNITI à Toulouse !!

vendredi 8 juin 2012

Encore et toujours

NON AUX IDEX ! NON à UNITI à Toulouse !

En réaction à plusieurs années de réformes tous azimuts déroulées au pas de charge, menées au niveau national mais relayées au niveau local, la nouvelle équipe présidentielle à l’Université Paul Sabatier s’est engagée durant sa campagne sur la tenue d’états généraux et sur la promesse d’une autre politique. Il serait donc incompréhensible de chercher à maintenir le projet d’idex hérité du précédent gouvernement. Ce projet n’est pas amendable même sous l’égide d’une COPIL, vernis d’une pseudo-concertation. Il y a une inconséquence à vouloir le maintenir en retouchant à la gouvernance et au périmètre d’excellence : soit ce sont des retouches de façade et cela revient à entériner le principe même d’un projet dont on ne veut pas, soit on refuse les idées de gouvernance et d’excellence qui le structurent et cela revient à abandonner le projet car la gouvernance et l’excellence forment précisément son ossature. Comme l’intersyndicale du site toulousain le rappelle (http://www.solidaires-ups.org/spip....), il faut en finir avec le discours mensonger sur le « plus d’argent » qu’apporteraient les initiatives d’excellence :

  • Ainsi que le rappelle la Ministre Mme Fioraso (interview au Monde le 2 juin), la « réalité » de ces sommes ne va pas de soi : « Nous allons identifier quelle est la réalité de ces milliards. C’est l’une des missions de la Cour des comptes. »
  • Si argent il y a, c’est au détriment des financements de soutien ou crédits récurrents, en particulier de ceux des organismes de recherche.
  • Si argent il y a, ce sera pour certains (quelques happy few au gré des chaires d’excellence) et au détriment d’une très large majorité, que ce soit au niveau national pour les sites qui n’ont pas été sélectionnés ou au niveau d’un site lauréat, les établissements s’étant engagés à tranférer une part importante de leur budget (30% à l’UPS) vers des projets qui auront été sélectionnés.

Il faut que ce soit clair : les idex n’apporteront pas les moyens financiers promis. Sous couvert d’une absurde mise en compétition, ils s’inscrivent dans une logique de démantèlement du service public d’enseignement supérieur et de recherche sur le territoire national. Aujourd’hui, une autre politique de l’ESR est possible, tant au niveau national que local. Un préalable indispensable est l’abandon définitif de l’Idex UNITI. Toute autre attitude est incohérente avec les promesses d’une autre politique.

SUD RECHERCHE EPST – section Toulouse, SUD EDUCATION, section UPS, SUD RURAL Véto

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.